Voyage à la réunion le dossier de A à Z

Où se loger pendant les grandes vacances à la Réunion ?

Pour les grandes vacances, vous envisagez de les passer à la Réunion ? Réservez dès maintenant votre hébergement de vacances. Faites votre choix parmi les nombreuses offres immobilières de plus en plus florissantes sur l’île.

Source photo : Hôtel & Spa Le Saint Alexis
Source photo : Hôtel & Spa Le Saint Alexis

Si vous n’êtes pas limité par le budget, les locations hôtelières vous conviennent parfaitement. Pour le choix d’un 5 étoile, vous pouvez notamment vous fier à Lux Ile de la Réunion ou à Palm Hôtel & Spa, situées respectivement à Saint-Gilles-les-Bains (le petit Saint-Tropez) et à Grande Anse.

Saint gilles : Vous pouvez également opter pour un 4 étoile à Saint-Gilles-les-Bains. Le Saint-Alexis Hôtel & Spa est une bonne option pour des vacances inoubliables sur la plus belle plage de l’île. Le Boucan Canot (4 étoiles) dans la ville du même nom n’en est pas moins et saura satisfaire les inconditionnels du surf.

Mais vous pouvez aussi faire des économies et opter pour les offres immobilières des sites immobiliers de la Réunion. Les bungalows, les chambres d’hôtes, les gites ou encore les appartements de haut standings vous permettront de passer des vacances à petit prix, avec toutefois des services très satisfaisants.

Baobab & Palmiers vous propose des vacances tropicales dans ses bungalows en bois meublés pour 2 ou 4 personnes. Nichés sous une végétation luxuriante, ces hébergements sont pour vous l’assurance d’une ambiance tropicale.

cascade saint joseph
Les chambres d’hôtes de la Réunion classées 4 épis et labellisées gîtes de France se trouvent du côté du Tampon (Fleur de Vanille) et de Sainte-Anne (La Topaze). Par ailleurs, si vous choisissez de résider à Saint-Gilles-les-Bains, vous pouvez notamment recourir à l’Hôtel les Bougainvilliers, Le Vacoa ou encore à Leu Bleu Austral.

Installés la plupart du temps près des parcours de randonnées, les gites vous feront gagner du temps pour rejoindre vos objectifs de randonnées. A l’Étang-Salé, Les Mille Fleurs vous accueillent dans ses chambres doubles et vous proposent des tarifs avec petit déjeuner. A Cilaos, vous avez le choix entre Le Carillon (2 chambres doubles, 1 chambre triple et deux dortoirs pour 4 et 6 personnes) et Les Cascades à Bras-Sec (5 chambres doubles, 4 chambres triples et 2 dortoirs pour 8 personnes).

Quel cadeau souvenir rapporter de la Réunion ?

Pendant votre visite de l’île, vous avez déjà pu rapporter quelques souvenirs ? Mais il vous en manque encore ? Ci-après d’autres idées cadeaux en guise de  souvenirs de la Réunion.

La culture musicale de la Réunion vous a séduit ? Choisissez entre le séga (vidéos ici séga rai la réunion) et le maloya pour garder ce rythme créole avec vous. Rapportez les productions des artistes réunionnais qui vous rappelleront vos voyages à la Réunion.

Les huiles essentielles sont également des essentiels de vos souvenirs de vacances. Informez-vous de leur utilisation auprès de leurs marchands.

Broderies, vanneries et bien d’autres produits artisanaux sont également visibles presque partout dans les sites touristiques de la Réunion. Parmi ce groupe de souvenirs, l’artisanat malgache se distingue par leur finition. Vous ne risquez pas d’être déçu d’opter pour ce choix.

En guise de cadeau souvenirs, vous pouvez aussi ramener des épices, du rhum comme le Rhum Rivière du Mât, Située sur la côte Est de la réunion. Cependant, notez qu’il existe une limite pour le transport de rhum. Elle est restreinte à 5 litres d’alcool à 100°, ou 10 litres de boissons alcoolisées à 50°.

Les informations pratiques pour une randonnée dans les volcans :

Piton des neiges

En pleines vacances, de nombreux touristes débarquent à la Réunion. Direction : le volcan de la Fournaise ou le Piton des Neiges. Les volcans constituent une attractivité principale à la Réunion, que ce soit pour les nouveaux venus ou pour les réunionnais eux-même. Rien de tel que de s’activer un peu à travers une randonnée.

Avant de partir, voici quelques recommandations à ne pas oublier !
Volcan : Sur les montagnes, le souffle direct du vent ainsi que les brusques changements climatiques sont fréquents. Assurez-vous d’avoir des vêtements de rechange, des vêtements de pluie mais aussi des habits chauds avant d’escalader jusqu’au sommet. Priorisez les chaussures de randonnées ou à défaut, des chaussures de sport parce que les intempéries des montagnes peuvent rendre  le chemin glissant.

N’oubliez pas de vous munir d’une crème solaire pour vous protéger des rayons du soleil mais aussi de la réverbération du sol volcanique sur la peau.

Apportez également de l’eau, de quoi vous rafraîchir pendant tout le trajet de l’aller et du retour. Les points d’eau sont inexistants dans les sentiers de randonnée des volcans de la Réunion. Cependant, ne vous fatiguez pas à emporter de quoi manger. Si vous partez assez tôt, vous pouvez revenir avant même le déjeuner et vous profiterez d’une vue excellente grâce à un ciel bien dégagé. En plus, si vous avez bien suivi les sentiers balisés, vous ne risquez pas de vous perdre au point de gâcher votre temps à retrouver le bon chemin pour aller au sommet du volcan. Et maintenant, cap sur le volcan. Mais avant, rappelez-vous : halte aux déchets !

Randonnées au sommet du Piton des Neiges

Point culminant de la Réunion, mais aussi de l’Océan Indien, le Piton des Neiges est un très bon choix de parcours pour les amateurs de randonnées à la Réunion.

Le Piton des Neiges a un dénivelé de 1 690 m. Il débute par une forêt de tamarins et de goyaviers qui mène à un sentier de scories, des fragments de laves laissées par l’ancien volcan éteint depuis 30 000 ans. Ce parcours ascensionnel et difficile demande une certaine aptitude à la marche pour tous ceux qui désirent se lancer dans cette aventure. La randonnée peut être faite en une journée et dure environ 7 heures 45 A/R.
Toutefois, en passant la nuit au gite du Piton des neiges, vous prolongez votre randonnée en deux jours et vous vous fatiguerez moins. Depuis ce gite, connu aussi sous le nom de Refuge de la Caverne Dufour, il ne vous reste plus qu’une heure 15 de marche à faire. Vous profiterez également de l’avantage d’arriver plus tôt que prévu au sommet pour admirer le décor surprenant que vous offre le sommet de ce Piton des Neiges, à moins que les brouillards matinaux ne viennent gâcher la fête. Le gite vous conseillera notamment de partir dès 4 heures 30 du matin pour admirer le magnifique lever du soleil. Prévoyez donc des lampes frontales et surtout votre appareil photo pour immortaliser ce moment exceptionnel.

Au sommet, vous constaterez que vos efforts ont valu leur peine. A part le lever du soleil, de très belles vues sur les trois cirques ainsi que l’Océan Indien vous y attendent, par beau temps.

N’oubliez pas vos habits chauds dans votre sac à dos pour faire face à l’air frais au sommet. Armez-vous également de beaucoup de prudences puisque d’abondantes précipitations peuvent y survenir à tout moment et rendent les sentiers glissants.

Balades culturelles à la Réunion

balade-reunion
Source : http://www.reunion.fr/

Mosaïque de différentes cultures, la Réunion est le meilleur endroit pour découvrir une partie du monde en un seul pays.

Entre-deux : Entretenez le circuit des cases créoles à l’Entre-deux pour découvrir ce village culturel qui fait la renommée de la Réunion.

Saint-Denis : Installé au beau milieu de la ville, la cathédrale de Saint-Denis de style néoclassique ne vous échappe pas. Admirez son design proche d’un temple protestant. L’absence de clocher frappe à l’œil au premier abord. Appréciez également à Saint-Denis les villas créoles et les maisons coloniales qui longent la rue de Paris.

Les temples tamouls : L’île de la Réunion concentre un grand nombre de temples tamouls avec leurs sculptures à grande échelle aussi impressionnants les uns que les autres. A la Réunion, visitez le temple tamoul Kalikambal à Saint-Denis, accessible aux visiteurs de 6 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Les temples tamouls de Saint-André n’en sont pas moins. Et cette ville propose aussi la visite de vieilles demeures coloniales ainsi que de vestiges d’usine sucrière et de distilleries.

Les temples chinois :  Les temples chinois ont tous un point commun d’être des maisons d’accueil des migrants de Chine avant d’être érigé en lieux de culte. Les plus populaires des temples chinois sont celui de Thiaw Law Tong inspiré par l’architecture M. Chane-Tune et le Temple Chane. L’on célèbre dans ce dernier toutes les grandes fêtes chinoises, notamment le nouvel an chinois.

Le sport sur Ile de La Réunion

sainte-suzanne-stade-haut-viveLe stade en eaux vives, le rendez-vous des amateurs de sports en eaux vives : Au grand bonheur de tous les amateurs de kayak, de raft et de tous les sports en eaux vives, le stade en eaux vives, installé à même le Bocage, à Sainte-Suzanne. Rendez-vous sur le site pour vous adonner à vos activités sportives favorites.

Il s’agit d’une grande première dans l’Océan Indien. Ce stade en eaux vives à ouvert ses portes le 26 juillet 2013 est désormais le lieu de prédilection de tous les amateurs d’activités nautiques. Equipé d’une rivière artificielle de 250 mètres, les fanatiques de canoë kayak et de rafting ne risqueront pas de s’ennuyer dans ce grand complexe.

Et le stade en eaux vives au Bocage n’est pas uniquement dédié aux professionnels des sports en eaux vives. Si vous êtes novices dans ce sport alors que vous avez envie de ressentir les vraies sensations de ce sport nautique, le complexe vous propose également des initiations en sports en eaux vives.

Vous voulez visiter le nouveau complexe ? Il est accessible au grand public du mardi au dimanche.

Les moto-clubs de la Réunion : Le motocross est devenu un sport à part entière sur l’île de la Réunion. Pour preuve, l’évènement incontournable Supercross y revient après deux années d’absence. Les pilotes intervenant lors de cette compétition sortent pour la plupart de motoclubs de la Réunion. Ci-après quelques-uns pour les passionnées de la discipline qui désirent s’y initier

Le kayak de mer transparent, une nouvelle aventure à ne pas manquer !

kayak-transparent-reunion

Kayak Transparent permet à tous les amateurs du kayak de mer tous les plaisirs de l’eau ainsi que de la découverte de la richesse des fonds marins de la Réunion à travers une nouvelle aventure unique à la Réunion.

L’île de la Réunion regorge de bonnes idées lorsqu’il s’agit de vous offrir des divertissements originaux et sensationnels. Sur la plage de Trou d’eau située à Saint-Paul, pensez à vivre cette expérience unique en montant à bord des kayaks transparents mono ou bi-places pour découvrir la beauté des fonds marins de la plage de Trou d’eau à bord de l’engin.

Kayak Transparent propose aux amateurs de kayak de mer la location de ces moyens de transport pour une ou deux personnes pour partir à la découverte des coraux et des poissons sur le bord de la Réunion. C’est l’activité à ne pas manquer lors d’un séjour en famille, en groupe ou en couple à la Réunion. Ce service de location est l’occasion unique pour partir à l’aventure en toute liberté car dépourvu d’un encadrement.

Kayak Transparent permet également de passer des excursions à bord de ces molokini au départ de la plage de l’Ermitage, de la plage du Trou d’eau ou encore du port de Saint-Gilles-les-Bains. Sous l’encadrement d’un guide professionnel, ce service permet aux initiés de vivre l’aventure en toute sécurité.

Kayak Transparent est ouvert au public tous les samedis, dimanches et mercredis de toute l’année ainsi que tous les jours de vacances et jours fériés, à condition que la météo de la Réunion permette les activités sur mer.

Le spectacle des baleines à bosse, un loisir à part entière à la Réunion

Baleine
Baleine source photo http://www.reunion.fr/

A l’approche de mois du juin jusqu’à la mi-octobre, les baleines arrivent depuis l’hémisphère nord pour mettre bas ou encore pour s’accoupler dans les eaux de l’Océan Indien, préparez-vous au spectacle des baleines sur les eaux Réunionnaises. Ce moment privilégié est l’occasion de faire découvrir aux marmailles la beauté de la faune marine, sans nécessité de se mouiller pour les voir dans leur milieu naturel.

Lors d’un safari sur les eaux réunionnaises, on peut s’attendre à découvrir deux types de cétacés, qui se sont habitués à venir à la Réunion pendant la saison. On peut notamment voir les dauphins qui, depuis quelques années, commencent à se plaire sur la côte Ouest. Mais les plus populaires sont les baleines à bosse. Ils doivent leur nom à leur façon d’arquer leur dos, à la surface de l’eau ou avant de plonger. En effet, leur dos n’est pas réellement à bosse, comme leur nom l’indique. Ces espèces mettent bas généralement dans les eaux de la Réunion. Entre les jets d’eau soufflés par leurs évents et les claquements de leur nageoire, il y a tout un spectacle à voir.

Vous n’avez pas de bateau privé ? De nombreuses agences vous proposent la découverte du spectacle des baleines. Parmi elles, Papangue Tours offre des formules de croisière en mer sur bateau à voile traditionnel. Leur bureau est sis à Sainte-Clotilde. Croisières et découvertes au Port de Plaisance en collaboration avec l’Office du Tourisme de Saint-Paul est aussi un autre choix d’agence de safari sur mer qui suggèrent les mêmes prestations.

La Réunion : île Bourbon, Santa Apolinia, …

histoire-reunion

Au fur et à mesure que l’île a changé de main, son nom a aussi changé autant de fois. De Diva Morgabin, l’île de la Réunion a aussi emprunté le nom de Santa Apolinia, England’s Forest et bien d’autres encore tout au cours de son histoire.

Diva Morgabin, tel est le nom que les navigateurs arabes ont donné à l’actuelle île de la Réunion au 16ème siècle jusqu’à ce que les navigateurs portugais le découvrent et le rebaptisent sous le nom de Santa Apolinia le 9 Février 1507. L’île intense garda alors ce nom plus d’un siècle puisque le 24 Mars 1613, un certain pirate anglais répondant au nom de Blackwelle y embarque pour lui donner le nom d’England’s Forest.

A partir du mois d’Août 1642, l’ancien England’s Forest acquiert un nouveau nom : île Mascarin pour faire référence aux îles Mascareignes que la France a pris possession sous l’égide du gouverneur Jacques de Pronis. Malheureusement, ce nom ne lui a été attribué que durant 7 ans. En 1649, l’île change pour la n-ième fois de nom. Il prit le nom d’île Bourbon lorsqu’Etienne de Flacourt et Roger Lebourg prit sa possession.

Le nom « île de la Réunion » ne lui a été donné qu’en 1793, pendant la Révolution française. Cependant, il fut un temps où Napoléon Bonaparte fut tellement exhorté qu’on emprunta son nom à l’île de la Réunion pour lui faire honneur. Mais 4 ans plus tard, lorsque les Anglais conquièrent l’île de la Réunion, ils lui donnèrent le nom d’île Bourbon. L’île de la Réunion ne retrouva alors son nom actuel qu’en 1848 lorsque ces derniers ont déserté l’île et laissé les Français reprendre possession de la Réunion.

L’affaire de l’esclave Furcy

L’affaire de l’esclave FurcyL’affaire de l’esclave Furcy commence en octobre 1817 à l’île Bourbon (actuellement La Réunion). A l’âge de 31 ans, il découvre à la mort de sa mère que celle-ci était affranchie depuis 26 ans. N’ayant pas sept ans au moment de cet affranchissement, Furcy était normalement né libre au regard de la loi coloniale. Lors de cette découverte, il ne prend pas la fuite mais assigne son maître en justice en réclamant son statut juridique d’homme libre. Cependant, la loi coloniale régie par le Code noir est contre lui.

Cette dernière stipule qu’un esclave ne peut attaquer son maître en justice. L’affaire prend fin vingt sept ans plus tard à la Cour de cassation à Paris, le 23 décembre 1843, cinq ans avant l’abolition de l’esclavage en France.

Dans le livre intitulé « L’Affaire de l’esclave Furcy », Mohamed Aïssaoui vous raconte les grandes lignes du combat de l’esclave pour retrouver sa liberté. Il aura le prix Renaudot de l’essai pour cet ouvrage.

Un îlet de la commune de Saint-Louis situé sur la route menant au cirque de Cilaos est désigné du nom d’« Ilet Furcy ». Le lien avec l’affaire Furcy n’est toutefois pas établi.

Plongez au cœur d’un musée pas comme les autres : la Saga du Rhum

http://www.sagadurhum.fr/-le-musee-.html

A l’initiative des Etablissements Isautier et en partenariat avec les deux autres distilleries de l’île (Rivière du Mât et Savanna), la Saga du rhum est née. Établie au cœur de la plus ancienne distillerie familiale de La Réunion, elle ouvre ses portes le vendredi 05 décembre 2008.

Sise à Saint-Pierre de La Réunion, cet unique musée dédié aux rhums vous propose une aventure hors du commun. A la fois historique, sensoriel et culturel, le voyage vous promet de conter l’histoire indissociable des habitants de l’île à celle de cette production traditionnelle et patrimoniale.

C’est un univers riche en couleur et en saveur que la Maison Isautier vous suggère de découvrir : le monde du rhum réunionnais, chaleureux et chatoyant, à l’image de sa terre natale. Un parcours autant pédagogique qu’interactif vous attend afin de vous faire découvrir le monde du Rhum à la Réunion. Différents objets, fresques et iconographies relatent son histoire et son épopée. Un authentique moulin à cannes datant de 1940 vous fera revivre l’ambiance de production d’antan. La visite de la distillerie vous dévoilera la dimension humaine de ces hommes qui font vivre cet engouement pour le rhum traditionnel à travers l’île et au-delà de ses frontières. Appréciez le rhum à travers de multiples arômes par le biais d’une dégustation gratuite offerte aux adultes en fin de visite.

A titre informatif, les tarifs diffèrent selon les âges. Un adulte paie son ticket à 7 euros. Pour les enfants de 6 et 16 ans, les étudiants, chômeurs, séniors ou les groupes de plus de 10 personnes, le billet d’entrée est de 5 euros.

Musique la réunion

moring-reunion

Le Maloya avec le séga dominent la scène musicale de l’île de la Réunion par rapport aux nombreuses autres musiques et danses réunionnaises résultant de sa diversité culturelle. Selon l’histoire, le maloya dérive du séga. Cependant, il diffère légèrement de ce dernier par sa source. Benoîte Boulard est née le 13 décembre 1927 à Majunga, une ville portuaire de la côte nord-ouest de Madagascar. Dès son plus jeune âge, sa famille s’installe à La Réunion. Grâce à ses qualités vocales et à sa prestance scénique, elle gagne facilement la reconnaissance du public. Elle est l’ambassadrice du séga

Le moring, un art martial ancestral à la Réunion ! i l’histoire indique les origines africaine et malgache de cette danse du Moring, ses techniques se rapprochent plutôt de la danse brésilienne Capoera. Selon son histoire, le Moring tire son origine de la danse des esclaves du XVIIIème siècle. Ces derniers, du fait du code noir, n’avaient nulle autre identité culturelle.

Le Sakifo Musik Festival : Pour les amateurs de musique, ce festival est organisé tous les ans depuis 2004 à La Réunion. La première semaine d’août se tient le Sakifo Musik Festival. C’est un rendez-vous devenu incontournable de l’Océan Indien. Le festival proposerait aux amateurs de musique tout ce qu’ils attendent, d’où son nom : « sakifo » signifie »