Surf : en savoir plus sur les courants et les baïnes

Les courants sont en quelque sorte l’envers du décor du surf. En effet, de nombreux surfeurs décèdent malheureusement chaque année à cause des courants qui sont inséparables des plus belles vagues du monde. Heureusement, on peut prévenir les accidents en faisant attention et en sachant en avance que faire si on est emportés par les courants. Et quand on côtoie la mer et les vagues, on doit toujours anticiper les problèmes et se préparer à être emporté même si tout se passe bien la plupart du temps.

Se préparer à cette éventualité permet de mieux y faire face si jamais l’accident se produit.
Les baïnes provoquent des courants puissants, emportant les gens au large (à 200 voire à 300m) On en trouve partout dans le monde. Pour la France, les côtes de la Manche et de Bretagne sont les plus concernées. Par définition, une baïne est une sorte de piscine qui se forme entre la côte et un banc de sable pouvant se situer à 100m de la côte. La profondeur des baïnes est variable et cela peut atteindre 5m. Le courant des baïnes est dangereux quand ces dernières sont recouvertes par la marée.

En effet, l’eau se vide dune manière violente et les spécialistes appellent ce phénomène une sortie de baïne ou un courant d’arrachement. Les baïnes sont dangereuses ( comment sortir d’un courant de baïne ?) aussi bien pendant la marée montante que pendant la marée descendante. Les courants sont puissants plus précisément durant les 2ème et 3ème heures de montée de marée et pendant les 4ème et 5ème heures de descente de marée.

Les surfeurs doivent donc systématiquement sinformer sur lexistence de ces baïnes sur les lieux où ils souhaitent sadonner à leur sport préféré. Idéalement, on ne doit surfer que sur des plages surveillées pour que les sauveteurs puissent intervenir en cas de problème. Et si jamais on est emporté par les courants, rien ne sert de lutter pour contrer le courant. Au lieu de nous sauver, ce genre de réflexe risque de faciliter la noyade. Il faut en fait se laisser emporter (sans couler évidemment) et se préparer à être emporté à plusieurs dizaines de mètres au large. Une fois quon est sorti du courant, on doit évidemment nager ou attirer lattention des sauveteurs sils ne sont pas déjà en route. Et on évite de dériver en fixant un point sur la rive et en essayant de latteindre et dêtre toujours droit devant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *