Le GR58 Tour du Queyras randonnée dans les Hautes-Alpes

Amoureux de la randonnée ou en mode découverte, vous avez envie de vivre une expérience unique qui restera graver à jamais dans votre mémoire. Le GR28 Tour du Queyras fait partie des plus grand parcours de randonnée de France. Il doit cette réputation à la distance à parcourir et au nombre de points culminants qui le jonchent.  Si vous envisagez de faire le parcours, voici quelques conseils qui vous seront utiles.

Le GR58 pour les curieux

Source image : http://www.gr-infos.com/gr58.htm

Le GR 58 Tour du Queyras est un sentier de randonnée permettant de parcourir le Parc Naturel Régional du Queyras. C’est en 1971 que Philippe Lamour, maire de Ceillac, initia le tour. Les choses se sont faites progressivement, depuis la construction des routes jusqu’à celle des gites et refuges, bien qu’il existait déjà des téléskis. Il s’agissait généralement de petits gites de 15 à 40 places maximum disséminées le long du parcours.

Plus de 30 ans plus tard, il n’a rien perdu de son authenticité.

La diversité de paysage est l’un des plus grands atouts du GR58. En effet, le tour vous permet d’aller à la découverte de paysages sublimes et  de vous incruster dans la vie locale.  Le paysage a, certes, évolué, mais l’ambiance locale est restée aussi chaleureuse et accueillante ; de quoi donner envie de faire le tour. Faut-il encore savoir quand y aller.

Le GR58, quand et comment ?

Le tour traverse près de 8 communes avec une interconnexion entre les 3 GRP du Queyras, le GR5, le GR541, la Via Alpina et le Tour du Mont Viso. Entre les forêts de mélèzes, les prairies, les villages et les hameaux, il y a 130 km de parcours et 50 heures de marche.

Il est conseillé de faire le parcours entre mai et mi-novembre, même si entre mai et novembre, il faudra se préparer au froid et à la neige. Pour profiter du paysage, septembre/octobre est la meilleure période. D’ailleurs, les hébergements ferment dès la fin du mois de septembre.

Pour faire de la randonnée dans le Queyras, vous avez le choix entre plusieurs parcours et chacun d’eux comporte de nombreuses particularités. Vous pourrez faire votre choix selon que vous optez pour une variante ou que vous souhaitez visiter l’un des sommets mythiques additionnels.

Dans tous les cas, votre choix est tributaire de votre endurance, mais aussi de votre forme physique. Si la randonnée est censée durer entre 4 et 5 jours, il est possible d’aller jusqu’à 10 jours. Surtout, profitez des paysages et, si le cœur vous en dit, faites quelques sommets.

En dépit du fait qu’ils culminent à plus de 3000 m d’altitude, ces sommets sont plutôt de moyennes montagnes. Les sentiers sont très faciles, mais votre endurance dépendra de votre équipement.

La trousse de secours du randonneur

la trousse de secours du randonneur est l’un des éléments les plus importants de l’équipement d’un randonneur. Même si vous êtes bien préparé physiquement à 4 jours de marche, il ne faut pas négliger l’aspect sanitaire.

Votre trousse de secours est très personnelle et doit être à l’image des conditions de randonnées telles que la durée, la difficulté du parcours, l’accès au secours, etc. En fonction des risques, il faudra prévoir des antiseptiques ou encore des antidiarrhéiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *