Coutumes à connaître avant de partir au Japon

Avec son mélange d’ancien et de nouveau, de magnifiques temples et des bâtiments sur l’état de l’art, le Japon est la destination ultime en Asie. Bien que moderne et toujours croissante, le pays abrite des traditions anciennes et une culture unique qui peut parfois être difficile à comprendre pour les Occidentaux. Même si vous passez par une agence de voyage, sachez que lorsque vous planifiez un voyage dans l’île japonaise, il peut être sage de garder certaines choses à l’esprit afin partir l’esprit libre et  sans tracas.

Le respect des traditions
La bienséance est très importante au Japon et  peu nombreux sont les habitants  qui prennent en considération le fait que vous soyez étranger et  que vous ne connaissez pas les règles locales. Par exemple, les chaussures à l’intérieur d’une maison sont marquées par un grand non !  Si vous visitez une maison privée, il vous sera proposé une paire de chaussons à la porte, mais une paire différente doit être utilisée lorsque vous vous rendez dans la salle de bains. Serrer la main lors des votre présentation à une famille est assez rare. Au lieu de cela, une petite révérence courte est préférée. Les personnes bruyantes  et le déballage en publique de ces problèmes personnels sont également désapprouver, alors  évitez de crier ou utiliser votre téléphone dans le métro. Il est bon aussi de savoir que manger en marchant est à éviter.

Gestion de l’espace
Au Japon, et en particulier à Tokyo, c’est souvent bondé. Cela signifie que la plupart des endroits sont plus petits que dans l’Ouest. Les chambres d’hôtel ont tendance à être minuscule, rien à voir avec un hotel paris, car ils ont des lits qui sont plus étroits que la norme. Vous pouvez vous retrouver dans une chambre sans baignoire (les douches sont plus communes) ou toilettes à la turque plutôt que celles version occidentale. Si vous voulez essayer un hôtel de style japonais (connu sous le nom Ryokan), soyez prêt à dormir sur le sol, sur des tatamis et partager les installations de bain et toilettes avec d’autres clients. Si vous prenez le train aux heures de pointe, vous pouvez être confronté aux  oshiya (des pousseurs), les hommes en gants blancs dont l’emploi est de pousser les gens dans les wagons peuvent vous surprendre. Le but est de permettre  que les portes se ferment rapidement avec tous les passagers dedans.

La langue japonaise
Le Japon est structurée de telle sorte que toute personne qui parle l’anglais peut trouver son chemin à travers le pays. Cela est particulièrement vrai à Tokyo, où tous les signes  sont écrits en anglais et en japonais. La même chose est vraie pour les menus dans la plupart des restaurants (même traditionnelles) sur des cartes et des écrans d’information électroniques. Cependant, trouver des gens qui peuvent parler l’anglais peut être très difficile, et encore plus rare pour le français. Dans les restaurants ou lieux publics, les employés peuvent vous montrer une affiche en anglais et vous demander de préciser ce que vous voulez. Si vous avez besoin d’aide, votre meilleure chance de trouver des francophones  ou anglophones est d’entrer dans un hall de l’hôtel ou bien, dans les rues, abordés les jeunes qui étudient bien souvent l’anglais à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *